Les contrats de professionnalisation

The classrooms for sandwich course

Le contrat de professionnalisation est un contrat en alternance à durée déterminée ou indéterminée.

Les contrats de professionnalisation sont ouverts :

Aux jeunes âgés de moins de 26 ans,
Aux demandeurs d’emploi, inscrits à l’ANPE, si une professionnalisation s’avère nécessaire dans le cadre de leur retour vers l’emploi.

Le titulaire d’un contrat de professionnalisation est un salarié à part entière. L’employeur a doit désigner un tuteur parmi les salariés qualifiés de l’entreprise, être volontaire et justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 2 ans dans une qualification en rapport avec l’objectif de professionnalisation visé.

Période d’essai : à défaut de dispositions conventionnelles ou contractuelles plus favorables, ce sont les règles de droit commun qui s’appliquent.

2 types de contrat sont envisageables : CDI ou CDD. La durée de l’alternance peut être de 24, 12 ou 6 mois lorsque la nature des qualifications visées l’exige.

Les programmes sont conçus en fonction des besoins spécifiques des entreprises de la Couture et de l’Habillement.

Formation « Modéliste »

Cette formation d’une durée de 2 ans est ouverte notamment aux titulaires d’un BAC Pro, d’un Brevet Professionnel ou d’un diplôme équivalent ou supérieur dans le domaine, et il prépare aux métiers de modéliste, toiliste, patronier(e), patronier(e) CAO LECTRA.

A l’issue de la formation est délivré un Certificat de Qualification professionnelle, C.Q.P. « Modéliste-Toiliste/Patronier(e)/CAO » reconnu par la branche « Couture », sous réserve de l’obtention des compétences requises.

Une attestation partielle peut être délivrée si certains blocs de compétences ne sont pas acquis.

  • CDI ou CDD de 24 mois incluant une formation de 450 heures par année de formation.
    Etude du corps humain, des barèmes de mesures, analyse et interprétation de la figurine, coupe par moulage, coupe à plat (bases et transformations), gradation, dessin technique, CAO/DAO LECTRA (Modaris, Diamino, 3D).
  • CDI ou CDD de 12 mois pour des jeunes ayant un niveau de qualification supérieur à un niveau IV. Modules de formation dans le domaine du modélisme, coupe par moulage, coupe à plat, …

Formation «Savoir-Faire/Couture»

Formation mise en place dans le cadre d’un partenariat exclusif entre l’Ecole et la société Chanel pour la 1ère promotion 2010/2011, qui s’inscrit dans un objectif de transmission et de pérennisation des savoir-faire spécifiques à ces activités.

La seconde promotion s’est ouverte aux autres Maisons de Luxe.

Le métier : le sens du détail et du travail bien fait, le respect des produits et la compréhension du luxe, l’exigence permanente de la qualité, la satisfaction de la cliente, la maîtrise du montage de vêtement, la main tailleur comme flou, l’amour des tissus variés et sophistiqués, le plaisir des nouvelles collections à chaque saison, le sens du travail en équipe, la dernière touche à l’acte de vente, la recherche de l’excellence

L’objectif de ce cursus est de former des professionnels qualifiés et opérationnels pour les ateliers et les boutiques des maisons de luxe.

  • Professionnaliser des talents pour les années à venir,
  • Offrir une année de spécialisation Couture Luxe,
  • Former à un service qualifié et haut de gamme,

Cette formation, d’une durée de 12 mois, est basée sur trois modules de formation complémentaires :

  • Le savoir-faire : la formation technique,
  • Le savoir-être : la relation client, le travail en équipe,
  • L’environnement professionnel : la boutique, l’identité visuelle de la marque.

La formation de 420 heures aborde les thèmes suivants :

Le corps humain et ses différentes caractéristiques, le bien-aller du vêtement, la connaissance des étoffes, les fondamentaux de la couture, les finitions, la fabrication du tailleur, la coupe par moulage et la coupe à plat, l’essayage, la retouche, l’environnement professionnel, la service, la qualité et la notion de luxe, le vocabulaire de la mode (français/anglais), l’histoire et la culture de mode, la communication interpersonnelle (français/anglais).

FORMATION SPÉCIFIQUE A LA «VENTE de PRODUITS de LUXE»

Cette formation spécifique à la vente de produits de luxe a été mise en place en concertation avec des Maisons de Luxe comme CHANEL, CHRISTIAN DIOR, SONIA RYKIEL, YVES SAINT LAURENT, … qui accueilleront les étudiants dans leurs boutiques.

L’objectif de ce cursus est de former des professionnels de la vente qualifiés et opérationnels pour les boutiques des Maisons de Luxe.

D’UNE DUREE D’UN AN, LE PROGRAMME PROPOSE UNE FORMATION DE 420 HEURES QUI ABORDE LES THEMES SUIVANTS :

  • L’univers du luxe et son histoire
  • La culture de mode
  • Une formation au produit (vêtements et accessoire maroquinerie), connaissance du corps, différentes morphologies, le rapport du corps et du vêtement, le bien-aller
  • Séances d’essayage
  • Les matières, textiles et peaux
  • La qualité et la notion de luxe
  • Communication inter personnelle : la relation client (communiquer, se présenter, soigner son image), le travail en équipe.
  • L’interculturel : Les spécificités clientèle internationale (USA, Chine, …
  • Technique de vente
  • Marketing et communication
  • Visual merchandising
  • L’anglais professionnel

Les candidats sont recrutés au niveau BTS (BTS Management des unités commerciales (MUC) ou BTS Négociation et Relation Client (NRC) ou DUT « Techniques de commercialisation » ou d’un diplôme équivalent de même nature) ou expérience professionnel significative dans le domaine.

Les professionnels de la vente souhaitant faire évoluer leur carrière vers ce type de produits sont acceptés.

Qui peut embaucher un salarié en contrat de professionnalisation ?

Peuvent conclure des contrats de professionnalisation :

  • Tous les employeurs assujettis au financement de la formation professionnelle continue, à l’exception de l’État, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à caractère administratif.
  • Les entreprises de travail temporaire peuvent également embaucher des salariés en contrat de professionnalisation à durée déterminée.
  • Un particulier employeur. A titre expérimental, pendant une durée de trois ans à compter du 28 juillet 2011 (date de promulgation de la loi du 28 juillet 2011 citée en référence), les contrats de professionnalisation pourront être conclus par un particulier employeur, sous réserve d’un accompagnement de ce dernier adapté aux spécificités de son statut.

Les démarches à accomplir

L’employeur adresse le contrat de professionnalisation (CERFA n° 12434*01 à l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) au titre de la professionnalisation au plus tard dans les 5 jours qui suivent le début du contrat

Le Cerfa doit être accompagné des documents précisant les objectifs, le programme et les modalités d’organisation, d’évaluation et de sanction de la formation.
Ces documents sont remis à l’entreprise par notre centre de formation qui se charge également de renseigner le Cerfa.

Les avantages pour l’entreprise

  • Réduction des cotisations patronales de Sécurité Sociale (loi Fillon du 17 janvier 2003), qui s’applique sur la partie du salaire n’excédant pas le S.M.I.C., pendant toute la durée de la formation.
  • Prise en charge des frais de formation par l’organisme collecteur (OPCA) dans le cadre de la Formation Continue en alternance.
  • Une prime de 230 € H.T., selon l’OPCA, par mois (durée maximale 6 mois), versée à l’entreprise par l’organisme collecteur pour les dépenses liées à l’exercice du tutorat (sur analyse du dossier). Prise en charge par l’OPCA du coût de la formation au tutorat, s’il y a lieu (15 € H.T./heure dans la limite de 40 heures)
  • Le jeune n’est pas décompté dans l’effectif de l’entreprise (sauf pour la tarification accident du travail)
  • Une prime de 2.000 € versée à l’entreprise par Pôle Emploi pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus.

Le montant de la rémunération

La rémunération est égale, au minimum, à un pourcentage du S.M.I.C., variable en fonction de l’âge :

  • < 21 ans, 55% du SMIC. *
  • Entre 21 et 26 ans, 70% du SMIC. *
  • 26 ans ou plus, au moins égal au SMIC, ne peut être inférieur à 85 % de la rémunération minimale prévue par les dispositions de la Convention Collective de branche dont relève l’entreprise.

*(Ces rémunérations sont majorées de 10 pts si le bénéficiaire est titulaire d’un bac pro, titre ou diplôme à finalité professionnelle de même niveau)

Si votre entreprise applique la convention collective de la Couture Parisienne ou celle des Industries de l’Habillement, elle entre dans le champ de compétences d’OPCALIA.

 

Contact : Milia Zoghbi milia@modeaparis.com

© crédit photo : Pascal Montary